Outil de développement personnel : L’Oracle du messager

Voilà plusieurs années que je travaille sur le « moi », le « je » à essayer d’écouter mon intérieur. Pour cela je m’aide de plusieurs outils que j’utilise en fonction de mes envies : les livres évidemment (voir mon métier), la méditation, l’écriture avec mes divers carnets et celui dont on va parler aujourd’hui : mon Oracle qui est L’oracle du messager de Ravynne Phelan aux éditions Véga.

(Avant de rentrer dans le vif du sujet, je tiens à préciser que je ne suis pas une experte des Oracles et surtout que je n’utilise pas le jeu dans les règles classiques d’un Oracle que tout ce qui va suivre ce sont mes sentiments, mes ressenties, mes intuitions. En espérant que cela vous inspire également)

Qu’est-ce qu’un Oracle ?

Le terme « Oracle » signifie « Messager du Divin ». Les cartes d’un Oracle sont rattachées à une divinité qui aux travers du jeu vous envoie ses messages. Ici, c’est la déesse Gaïa dite « Terre-Mère » qui inspire les cartes. Pour choisir votre jeu, je vous conseille de vous rapprocher de la divinité ou créature divine qui vous plait le plus ainsi que l’esthétique du jeu cela est très important pour la suite.

Comment ça se présente ?

A l’intérieur de chaque Oracle vous avez un guide explicatif qui va vous aider à prendre en main les cartes. Il sert aussi à l’interprétation des cartes. Chaque carte est détaillée. Ici, l’interprétation est seulement de quelques phrases ce qui me va très bien, vous verrez pourquoi par la suite.

Les tirages

Toujours à l’aide de votre guide vous allez pouvoir choisir quel tirage vous inspire le plus. Par exemple dans ce jeu il en existe 3 :

  • Tirage à une carte : Le guide
  • Tirage à 3 cartes : Le tirage de l’âme et de l’ombre
  • Tirage à 12 cartes : Le tirage de l’arbre de Gaïa

Une fois que vous avez choisi le type de tirage il suffit détaler face cachée (ou pas, selon la spécificité des tirages) les cartes devant vous et de choisir le nombre de carte qu’il vous faut.

La dernière étape c’est d’interpréter les cartes en vous rapportant au guide explicatif qui va vous détailler la signification de chacune des cartes tirées.

Mon utilisation

Maintenant que vous connaissez les Oracles je vais pouvoir vous parler de la manière dont j’utilise mon jeu.

Dans un premier temps il faut que je vous dise que je ne suis pas croyante et pour moi les cartes sont un reflet de mon moi et m’aide à déchiffrer mes pensées inconscientes. Quand je fais un tirage pour moi c’est une méditation active et consciente qui s’opère. D’où l’importance du choix de la divinité et de l’esthétique du jeu plus ils seront en harmonies avec ce que vous êtes plus les messages seront efficaces sur vous.

Plus concrètement : Je choisie le type de tirage en fonction de mes besoins (1 carte, 3 cartes ou 12 cartes). Une fois que je retourne mes cartes tirées je n’utilise pas le guide d’interprétation. Je m’inspire simplement de l’intitulé de la carte qui, sur cet Oracle, est assez explicite et en même temps sans détails pour vraiment lier la carte à mes pensées, mes préoccupation du moment (j’espère être claire, ce n’est pas simple de vous expliquer). Pour essayer d’être un peu plus explicite, je prends le temps d’observer le dessin et la phrase sur la carte et je laisse mes pensées m’envahir. Il m’arrive tout de même d’utiliser le guide quand je fais un gros tirage plus complexe. C’est un moment très méditatif qui soit vous détend où vous rebooste.

Maintenant vous savez tout sur mes conversations avec moi-même par le biais d’un Oracle.

Et vous, quels outils utilisez-vous pour vous connecter avec votre intérieur ?